• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

23:31 - The Messenger [par Dogme - octobre 2015]

Je ne l’ai pas vu venir ce disque, et pourtant j’aurais du me douter il y a une dizaine d’année en recevant une demo d’un jeune Martégal ( E-mission à l’époque ) que ça ne serait pas un acte sans suite. Il lui en aura fallu du temps pour pondre sa première réelle sortie. et franchement ça en valait la peine. Il a bien fait le Mr Lambwool a pousser le petit jeune de l’époque à sortir de sa coquille provencale. C’était l’anecdote ragoth aXc, passons à la chronique !

En plus pour ne pas faire les choses a moitié il sort carrément un album qui apporte un vent de fraicheur sur la musique dark et industrielle sur un des meilleurs label Français , si ce n’est le meilleur. La fraicheur, c’est sa sœur Angelika, ce n’est pas le premier avoir inclu une touche féminine au chant, ca c’est sur, mais les touches féminines précédentes, n’avaient pas toute cette sensualité dans la voix. Elle n’avait pas non plus si on regarde les vidéos live , ce plaisir et cette manière de vivre la musique. On sent les vibrations par écran interposé, bon OK , qu’elle soit danseuse pro ne doit pas être étranger a l’affaire. Et ce ne sont pas les quelques imperfections vocales sur "Nothing more" par exemple qui vont gâché mon enthousiasme, bien au contraire, c’est même ça que j’aime, Céline Dion aurait été un mauvais choix de la part d’Andrea. D’ailleurs ce morceau est un des plus beau de la galette. Autant je me trompe et c’est Angelika qui a inclu le playboy derrière les machines pour faire semblant de jouer, comme dans l’arnaque Prodigy Sourire Blague mise a part, je sais que Angelika joue de certains instruments de musique comme le violon par exemple, mais je n’ai trouvé nulle part qui compose ou qui fait quoi dans la formation. Je sais Que Andrea bidouille l’electro depuis longtemps d’où mes rapides déductions peut être foireuse.

On nous annonce comme influence : Massive Attack, NIN, Depeche Mode, Cocteau Twins et Dead Can Dance, Je reconnais bien volontiers, le coté percussif de NIn et les basses de Massive. Pour le reste, l’heavenly et la coldwave, c’est beaucoup plus subtil, on trouve en arrière plan des incursions tribales bien diluées dans cet ensemble très homogène. A noter l’excellent remix de Hologram qui a un petit je ne sais quoi de Requiem for a dream, avec tous ces violons ( Angelika ? ), celui de Sonic Area n’est pas en reste et contribue a clôturer de belle manière The Messenger.

Pour un premier album, c’est une totale réussite.