• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Achim Bloch - Dubwerk [par Dogme - avril 2015]

Ce fut très difficile de faire une chronique de cet artiste, tant cette musique est atypique, après de longues semaines de réflexion, j’ai pu trouver des similitudes assez frappantes avec Oil 10 pour la structure spatiale et trippante de leur univers. En fait l’évidence est que Achim Bloch est le digne successeur de Gilles Rossire, pour sa totale maitrise des ambiances, la qualité de son mix, et sa production parfaite. C’est vrai aussi qu’il joue sur un registre un peu différent, le son est parfois un peu dub, parfois tribal, contrairement a Oil 10 qui est plus sur une dynamique cosmologique et retrofuture. Il y a également un peu du Future Primitives d’Intermix pour les ambiances.

Je dois dire que ce Dubwerk est une des meilleure découvertes que j’ai entendu depuis longtemps, de par son originalité et son brio. Cela tranche totalement avec les démos que cet artiste m’envoyait sous un autre nom, et c’est tant mieux, la progression est vertigineuse. Je sais aussi que c’est une musique difficile d’accès, et qu’elle ne plaira pas forcement aux amateurs d’indus, surement même qu’elle plaira d’avantage aux amateurs d’ambiante et aussi de techno. Mais ça serait vraiment dommage de ne pas faire l’effort de découvrir cet excellent album.

Si je devais faire un reproche, c’est que cet album manque de respiration, chaque morceau individuellement est très bon, mais sur une heure d’écoute, on s’étourdit, par le même bpm, la même ambiance. L’album aurait gagné en qualité d’écoute, avec une histoire, un début une fin, une intrigue. Du coup il est difficile de l’écouter dans son intégralité, malgré sa richesse.