• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Chrysalide - Lost [par Kether - octobre 2006]

Je suis bien content d’avoir à présenter Chrysalide, ce duo venu de Starsbourg et issu de la ruche d’incubation Audiotrauma, puisque ce fut une vraie découverte en live l’an dernier. Une bonne torgnole, façon meuleuse à béton. Envoûté par leur prestation, j’avais d’ailleurs acheté derechef ce joli EP, cristallin et féerique. Le duo sait comment susciter l’intérêt avec des intros symphoniques assez lourdes et puissantes ou des samples bien sentis. La première piste avec sa montée en puissance, parallèle une rythmique lancinante, met bien la pression sonique à l’auditeur. « Happiness ». La seconde, plus classique, est plus directe et rentre-dedans avec ses guitares et sa saturation à la A21. Une compo qui parvient à allier puissance et sonorités à la limite de l’audible, grâce à ses breaks au rasoir. D’autres titres convoquent des grésillements et un beat saturé avec également une voix oscillante. Chrysalide est un crossover radical qui tend à l’efficacité et pas seulement à l’empilage des sons. Le Chant penche parfois vers un flow rap/fusion parfois vers des imprécations Dark Electro. Un métal fusionné à des machines démentes qui tenterait de briser les barrières cérébrales de l’auditeur. Si la politique doit perdurer, elle se fera sur ce type de champ de bataille, entre le social et le mental. Sombre et engagé, à l’instar des meilleures heures d’ATR, Chrysalide est loin d’avoir rendu les armes. Pour avoir vu le duo en live, c’est véritablement du crossover de toute beauté qui a digéré la dark electro et ça donne envie de danser comme un fou furieux. Je les avais découvert un lundi au kata avec leur fameuse intro qui est un sample « comportementaliste » années 60, bien parano. Puis ils avaient envoyé un son bien agressif. Je me rappelle de cette reprise fabuleuse de « The Wall ». Chrysalide s’accapare un classique pop et le tord en un moment unique et furieux. Je les avais revus quelques jours plus rad à la Flèche d’or, grimés en black métalleux. Et ils avaient balancé un show tout aussi intense. Un des groupes crossover les plus prometteurs du moment. On attend un album ! Ainsi que leur prochain retour à Paris le 13 novembre au Klub ! Un EP à se procurer très vite avant la hype ! Je vais encore tenter de jouer les médiums mais je pressens de grandes et étonnantes choses pour cette nymphe noïsy.

URL : http://www.audiotrauma.org/
Label : Audiotrauma
Artiste(s) : Chrysalide

Permalink :