• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Compulsive Behavior - Press Ahead [par - novembre 2006]

A la première écoute de l’oeuvre de Compulsive behaviour, je me suis dit : "Mais par où vais-je commencer ?". Ce bijou est si riche en éléments disparates, qu’il devient très difficile de le situer dans le champ de création actuel, et c’est peu de le dire ! Quelle surprise, je me suis rédécouvert une approche agréable de styles dont je ne suis pas spécialement friand d’habitude. Et cela fait plutôt plaisir à vrai dire, l’ensemble des morceaux fait un véritable pied-de-nez aux modèles sonores représentatifs du paysage sonore actuel.

Mais attendez, quelle place peut-on consacrer à un objet très insolite dans un univers aussi formaliste que le domaine de la musique électronique industrielle et dark ? Eh bien, imaginez-vous en train de préparer une friche abandonnée qui de toute évidence ferait un lieu idéal pour organiser un pur rassemblement d’électro freaks prêts à la débauche vanguardisée, et vous décidez contre toute attente de les faire planer sur du funk ! Voilà par exemple ce que vous réserve Press Ahead, une altération complète d’outils digitaux qui mènent une danse pluriculturelle. Son auteur, Jacques Peretti revisite et marie des styles qui se côtoient peu d’aventure, tels trip hop, trance, folk,... le voyage est accéléré. On baigne parfois dans plusieurs ambiances dans un même morceau ! "Saïsa Kanage" et "Everything under Control" en sont de bons exemples, où chants ethniques et grains de synthé se passent la main dans une ambiance feutrée, presque lounge music.

C’est la première fois que je me retrouve face à un tel mariage d’influences, et cela fonctionne bien ! Compulsive Behavior opère une liberté d’expression que je n’avais jamais vu jusqu’ici que chez Roni Size ou les dubbers britanniques ! Visiblement monsieur a bourlingué pour acquérir tout le vocabulaire musical qu’il nous donne à écouter, cela ne fait aucun doute. La lecture de Press Ahead transporte tantôt l’auditeur dans un NY style, hip hop breakz et gratte wah ("I ain’t Shaft"), tantôt dans un électro cut/paste semblable à Moby ou Fat Boy Slim ("Press Ahead", "Dame lo Papi"). Une belle découverte !