• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Corde Oblique - Volontà D’Arte [par Cypher - mai 2008]

"La rencontre des plus belles voix féminines napolitaines autour d’un guitariste classique médiéval exceptionnel". Rien que ça ! C’est comme cela que le chroniqueur est censé accueillir ce "pur chef-d’oeuvre".

Il conviendra d’emblée de relativiser ce propos dithyrambique car le premier morceau qui sort de cette galette, "Cantastorie" est en totale contradiction avec ce descriptif, car on a davantage affaire à une reprise de mauvais goût de Zombie des Cranberries qu’un morceau du XIVème siècle.

Fort heureusement, ce sera la seule et unique faute de ce disque. Mais ne dit-on pas qu’on a pas deux occasions de faire une première fois bonne impression ?

"Amphiteatrum puteolanum" nous rassure sur le véritable contenu du disque, avec de forts accents world à la Francesco Banchini (Ataraxia, Gor)

De nombreux invités donnent une caution morale au projet, tels que Simone Salvator (Spiritual Front), et pas moins de trois membres d’Argine. Il restera à l’auditeur de les retrouver au gré de l’écoulement des morceaux fortement narratifs, mais parfois, il faut bien le reconnaître, ennuyeux, ou, tout du moins, contemplatifs... et pas du tout médiévaux, ou alors si peu, et faisant état d’un manque flagrant d’homogénéité.

Incongruité assez intéressante : une reprise néofolk de "Kaiowas" de Sepultura (sic) en sixième position, avec une interprétation de bon aloi... mais là aussi même si la qualité de l’exécution est au rendez-vous, elle ne fait que renforcer l’aspect "foure-tout" de l’album.

Riccardo Prencipe fait état de nombreux concerts avec Moonspell ou Bauhaus. Il a également joué dans Qntal, Ataraxia, Kirlian Camera et Spiritual Front. C’est sans doute cette grande variété de styles musicaux qui lui donnent sans conteste une forte légitimité dans la scène heavenly mais qui aussi, vient perturber la colonne vertébrale nécessaire à tout album dans ce style où il est plutôt difficile d’exister, dans la mesure où l’auditeur, souvent des plus exigeants, aura à l’il comme à l’oreille, les moindres faiblesses et les moindres imperfections. Si celles-ci sont nulles et non avenues à l’intérieur de chaque morceau, elles sont criantes dans le choix des morceaux, leur ordre et la façon dont l’album est promu.

Ne nous méprenons pas, il ne s’agit pas de vouer cet album aux gémonies. Après une écoute globale, l’auditeur aura à coeur de décoder le titre Volontà d’Arte ("la volonté d ?Art"). Il apprendra qu’il s’agit de la traduction d’un mot allemand "Kunstwollen", utilisé par l’historien d’Art Alois Riegl. Il explique que chaque époque, chaque lieu à son propre "Kunstwollen" bien défini.

Il s’ensuit logiquement, que chaque morceau de l’album représente une époque et/ou un lieu bien définis.

Reste à savoir si l’auditeur se satisfera de cette explication.

URL : http://www.prikosnovenie.com/
Label : Prikosnovénie
Artiste(s) : Corde Oblique

Permalink :