• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Crop Circles [par Freak Show Factor - novembre 2013]

OPN nous propose un projet composé de Shoï Extrasystole (collectif HAK) et Nicolas Dick (Kill The Thrill). Il s’agit de 4 longues plages ambient composées de collages audio, samples, voix, guitares, et toutes sortes de choses non identifiables.

Je ne vous le cacherai pas, il est très difficile de rentrer dans le monde de Crop Circles. J’ai eu tant de mal à y pénétrer que j’ai cru un moment en avoir perdu mon super pouvoir. Mais peut-on apprécier la nature en s’empiffrant d’un sandwich Daunat sur une aire d’autoroute ?

Alors, quand vous en ferez l’expérience, il faudra faire l’effort nécessaire pour vous isoler de tous les parasites. Sinon, vous ne percevrez qu’un mur de son obscur sur lequel vous vous cognerez le crâne de dépit.

Non, vous n’entendrez pas les piaillements des oiseaux au bord d’une autoroute. Encore moins le bruissement des feuilles. Vous ne remarquerez même pas les fourmis s’afférer sous la table de camping, récupérant les miettes de l’infâme sandwich.

Par contre, vous pourriez être captivé par l’étrange comportement de ces humains dans le champ plus loin. Munis de cordes et de pieux, ils se déplacent en cercles concentriques dans la culture. Mais la musique de Crop Circles, bizarrement, ne décrit pas les signes qu’ils forment en aplatissant les blés. Au contraire, elle rend hommage à ce qu’ils piétinent.

Je restais loin, mon cul sur ce banc, et je ne voyais que les formes grossièrement géométriques. Alors qu’il fallait que je m’approche assez pour ne plus être aveuglé par elles. Assez pour oublier le canular et ne plus être distrait. J’avance encore. Je m’enfonce dans le champ. Je frôle les épis avec la paume de mes mains. Je respire leur odeur. Enfin je tangue à l’unisson sous le vent.