• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Drumcorps - Falling Forward [par Freak Show Factor - juillet 2016]

Avec ce deuxième album Falling Forward, Aaron Spectre réconcilie les digitaux et les analos, alors qu’il les avait laissés en plein massacre sur Grist. L’humain est au centre et s’il beugle toujours, il chante aussi ! (façon punk, faut pas exagérer non plus). D’ailleurs, ces quelques morceaux punkcore qui agrémentent cet album ont des structures très classiques pour du Drumcorps et sont charpentés de bons gros riffs couillus que pourraient envier bon nombre de groupes qui remplissent des stades.

Rassurez-vous, le breakcore est toujours là et compose la majorité des morceaux, plus courts et redoutables, mais beaucoup moins mathématiques que sur Grist et donc plus abordables pour des cerveaux non équipés des implants adéquats. D’ailleurs, même si la batterie est je pense programmée, elle pourrait tout à fait être jouée la plupart du temps. On se retrouve dans des compositions proches de The Dillinger Escape Plan, mais en moins agressif et agrémenté parcimonieusement de sonorités métal indus. De plus, l’album est aéré par ces « chansons » qui pourraient se transformer en hymnes si Drumcorps avait la notoriété d’un groupe comme Marilyn Manson.

L’avantage d’un projet solo est qu’on maîtrise tout. On n’a pas à transiger avec les envies de chaque membre du groupe qui voudrait rajouter son petit solo ou sa ligne de basse. Le gros inconvénient est qu’un tel album devrait être défendu sur scène par un vrai groupe. Et malgré la générosité de ce garçon, que j’ai pu constater un jeudi soir au Poste à Galène devant une douzaine de personnes, bondissant des claviers à sa guitare en faisant tournoyer ses dreadlocks spectaculaires, je me prends à rêver d’un groupe mettant le feu à la fosse.