• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Enduser Shares Needles With The Teknoist (split album) [par e.Mission - février 2013]

Enduser Shares Needles With The Teknoist (split album) Label : Ad Noiseam - ADN164 Format : CD digipack/ mp3 320, FLAC, autre format à la demande via Bandcamp Date de sortie : 11/11/2012[/i]

Tracklist : 1. The Teknoist : White Slavery 2. Needle Sharing : Whorenado 3. Enduser : Pony Pak 4. Needle Sharing : Give Me The Money, I’ll Be Right Back 5. The Teknoist : Truckers Road Map 6. Enduser : I Could Stop If I Wanted To 7. Enduser : Waking Upside Down 8. The Teknoist : Jack It 9. Needle Sharing : Dead Hooker In A Trunk[/color]

Au réveil la tête en bas et les cheveux dedans, j’attrape une clope froide de la veille sur le bord de la table et je me décide à écouter ce truc qui traîne sur le bureau depuis une semaine, qui m’attendait comme une copine un peu anglaise qui ne comprend pas pourquoi tu l’ignores malgré ses atouts. Et puis une fois sur "play" : carnage et corrosion jouissive ! Voilà les mots qui peuvent caractériser ce split récent réunissant trois noms de la crème du DnB Breakcore sus-cités. Vous l’aviez peut-être loupé à Noël, vous n’y couperez sans doute pas à l’approche du printemps pour accompagner les barbeuks des premières chaleurs.

- "Ouais ce serait super cool qu’on fasse un truc ensemble, ça parlerait de drogues et tout, on a un titre qui parle de pute morte dans un coffre…"
- "mais carrément, là je finis un truc qui s’appelle ’j’pourrais bien arrêter si je voulais"
- "bouge pas, je vais appeler l’patwon.

Pour la faire court, à l’image des titres Pony Pak (End.user n’a rien perdu de sa pêche depuis 1/3 et Even Weight), ou même Jack It qui donne l’impression d’arriver en plein milieu d’une fête clandestine folle dans la soute d’un cargo spatial, l’ensemble est bon, voire très bon. Seul point négatif : ce n’est pas une prod à écouter de bout en bout, ça fatigue un peu les oreilles sur la longueur mais chaque morceau est excellent en soi.

Le breakbeat hardcore est un style qui ne s’est pas beaucoup renouvelé depuis la vague des festivals belges de 2006 jusqu’à présent. Il reste cependant des gens qui continuent à faire le job, et ils le font bien. Le résultat c’est ce petit bijou d’échangisme musical qui prouve une chose certaine : la qualité résistera toujours aux modes et aux voies de promotion racoleuses. Ah oui, ça prouve autre chose aussi : nul besoin d’échanger vraiment des aiguilles pour vous niquer la cervelle.

comment on dit en allemand ? "bis demnächst, tschüss" c’est ça ? : D

- a -

URL :
Label : Ad Noiseam

Permalink :