• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Happiness Project - 9th Heaven [par Phllox - octobre 2013]

[b]Happiness Project - 9th Heaven[/b] BDMCD19

[img]http://www.boredomproduct.fr/images...[/img]

Utilisons le mal contre le mal pour lutter contre l’ennui ; aussi je vous propose de jeter une oreille attentive sur une des dernières productions du label marseillais de pop électronique française BOREDOMproduct : 9th Heaven du trio Happines Project. Premier album d’un groupe composé de deux vocalistes et d’un troisième comparse dédié à la programmation, 9th Heaven ne déroge en rien aux dogmes de BOREDOMproduct : une base synthétique, des structures synthpop et des mélodies comme on les aime.

Une nouvelle "mélodie du bonheur" ? Oui et non. Le groupe ne renie en rien ses influences cold wave et nous déverse une belle mélancolie au gré des 11 titres de cet album. De la mélancolie oui, mais pour autant pas de tristesse et c’est bien là que Happiness Project arrive à nous toucher. Les sons utilisés sont cliniquement "propres" à l’image de ce que véhicule le genre sans pour autant en faire des tonnes ou sombrer dans le putassier : on reste dans la retenue et la sincérité.

9th Heaven n’est pas un parcours linéaire. Il débute avec "Désillusion" un titre sur lequel on pourrait certes danser mais dont la mélodie a eu sur moi un tout autre effet : c’est plutôt avec la gorge serrée que je l’écoute, il me touche, attentif à ses nuances mélodiques et à cette belle expression mélancolique. "Heights" poursuit sur une même lignée sans pour autant parvenir à dégager le même degré d’émotion alors que "Blue eyed boy" parvient à m’extraire de ma torpeur en révélant, enfin la voix de Christelle.

Et c’est là, sur "Fleshandbones" que l’unicité de Happiness project commence à se révéler : au delà des lignes mélodiques, l’entremêlement des voix de ses deux vocalistes Christelle et Fred. Ecoutez "Something" pour comprendre, les spoken words de Fred, graves, tendus, donnent la réplique à une alchimie quasi-parfaite des registres vocaux, qui pris séparément n’ont pourtant rien d’extraordinaires. Le même effet se produit encore et encore sur "Train of life", c’est beau et ça pue le bonheur. Alors que "Murder" vient plomber l’ambiance avec la pesanteur du sujet, et pourtant on en redemande.

"Balloons and Zeppelins", Cyrille à la basse, clôture l’album sur une chronique rétrofuturiste en deux temps, de l’impact des technologies sur la condition humaine, superbe morceau, probablement le meilleur de l’album.

9th Heaven de Happiness Project est une bonne nouvelle, parce qu’elle annonce la fin de l’hiver et confirme que la Synthpop peut encore surprendre et raconter quelque chose de nouveau.

phllox

Quelques vidéos : http://vimeo.com/43994981 http://vimeo.com/39582417

URL :
Label : BOREDOMproduct

Permalink :