• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

I:Scintilla - Havestar [par Mario123 - septembre 2006]

Sortie de l’Ep " Havestar " d’ I:Scintilla en cet été 2006 chez Alfa Matrix. Première impression, prod agréable, les riffs de guitares et le chant accrochent l’oreille. On fait assez rapidement le tour des titres présents. La sauce principale : guitares saturées qui oscillent entre du rammstein et du Kmfdm, basse qui accompagne ces dernières dans un même registre, voix féminine chantée de façon assez peu originale mais efficace avec un jolie timbre (malgré que je lui reproche un surplus de reverb et chorus en tout genre), le tout agrémenté de samples et de rythmiques programmées. Si le son de batterie n’était pas synthétique, on aurait pu croire qu’il s’agit d’un autre groupe de Goth/metal à voix féminine. L’ensemble défend son originalité, en ayant mis en place un mélange entre sons accoustiques (guitare, basse) et sons électroniques (synthés, samples, boucles ryhtmiques), réussissant à avoir un rendu assez jouïssif à l’écoute. Malgré tout, force est de constater que les 3 compos « Havestar », « Scin », et « The bells » (le titre « Capsella » étant juste présent sous forme de remix) sont sensiblement similaires. Il n’y en a pas une à proprement parlé qui se démarque, puisque le schéma exposé précedemment est reproduit dans chacunes d’elles. Pour un deuxième opus on aurait attendu un peu plus de couleur, bien que le groupe ait (a fortiori) désormais trouvé son style. En parallèle, Alfa Matrix continue désormais à respecter sa logique en incluant les traditionnels remix pour chacuns de ses disques. Ce qui devient assez ridicule dans ce contexte, où l’on en trouve deux fois plus que les morceaux originaux. Quoi qu’il en soit, j’ai particulièrement accroché sur celui de « Capsella » par Toxin, où le contraste entre son naturel et artificiel est encore un peu plus mis en valeur, et sur celui de « Havestar » par Diskonnekted qui a transformé le titre limite Rock-Metal en tube trance-club. Ceux de Neikka rpm, Implant et Klutae m’ont semblé trop proches du titre initial, ne sachant pas tirer leur épingle du jeu. Combichrist s’y est prêté également, mais de façon pas très convaincante à mon sens, où on nous a mis du rechauffé dans les oreilles. Vu le visage que présente désormais I : Scintilla, et la mise en avant de la chanteuse Brittany Brindim (que l’on compare à ses homologues de Garbage et Evanescence), on peut imaginer que le groupe prenne un chemin musical plus mainstream au fil du temps.

URL : http://www.alfa-matrix.com/
Label : Alfa Matrix
Artiste(s) : I:Scintilla

Permalink :