• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

JEROME CHASSAGNARD the time from underneath [par Havoc - mars 2011]

Jérôme Chassagnard, en congé annuel d’AB OVO le duo crée avec son comparse Régis Baillet, continue à tracer sa propre route vers la notoriété internationale entamée à deux avec "mouvements" publié chez Ant-Zen en 2007, et poursuivie en 2010 avec "The Prayer Tree" son autre side project pendant que sortait simultanément le projet de Régis : DIAPHANE. Le talent de chacun des membres d’AB OVO est incontournable. Faiseurs d’atmosphères, créateurs d’univers oniriques et de vibrations subconscientes ces gens là savent programmer leur machines pour en tirer la quintessence du souffle et des émotions. N’aimant pas trop les concepts fumeux je ne m’attacherais point au concept inhérent derrière "The Time From Underneath", préférant m’attarder sur la musique, uniquement !

A la première écoute j’ai rapidement fait abstraction du Jérôme que je connais, fan de nature et amoureux des dauphins, pour essayer de pénétrer dans le cortex cérébral d’un musicien électronique reconnu et reconnaissable entre mille. Effectivement dés "silent city" nous entrons en terrain connu, une electronica planante qui doit autant à BRIAN ENO qu’à l’AUTECHRE d’Incunabula". A priori des périodes et de sons dont je ne suis plus friand depuis longtemps mais qui m’ont laissé une empreinte émotionnelle suffisante pour pouvoir me laisser doucement imprégner de ces nappes aquatiques et de ces sphères cotonneuses oscillant entre breakbeat downtempo et trip hop cosmique. Jérôme ne cherche en aucun cas à nous impressionner, même si les rythmes scorniens de "in search of gravity" dépassent largement les essais poussifs des tâcherons du genre dub indus. Jérôme tisse ici, morceau après morceau, la bande originale d’un film immerssif, robotique mais néanmoins sensible, comme le pourrait l’être un remake de la BO de BLADE RUNNER par JOHN FOXX mise en image par DAVID LYNCH.

Sortant de sa torpeur opiacée l’album prend peu à peu de la hauteur à l’image de la pochette désigné par le patron, Stefan Alt. Dés "space boat" les réminiscences de la compilation WARP "artificial intelligence" me reviennent à la surface, des bulles de THC éclatent dans mon cerveau me remémorant les états dans lesquels j’étais au début des 90’s quand je faisais tourner en boucle sur mes platines les premiers AUTECHRE, BEAUMONT HANNANT, APHEX TWIN, BLACK DOG ou SABRES OF PARADISE. Ces univers rehaussés d’un zeste de HAUJOBB période "ninety nine", et surdosé en sucre par la compile mythique DREAM INJECTION 2 (1996).

Bref ce disque est un bel aperçu de l’electronica telle qu’elle se concevait dans les années 90’s, un voyage dans le temps totalement assumé, introspectif et très agréable.

URL :
Label : Ant-Zen

Permalink :