• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Lewsor - No Error It’s Lewsor [par Kether - janvier 2010]

Une chronique en forme de boucle, pour ma part, puisque le titre de ce second LP de Lewsor, désormais signé chez Audiotrauma provient du jeu de mot moisi de ma bafouille précédente sur sa première auto/production. J’admets que je n’étais pas certain de vouloir réitérer l’expérience car le premier LP m’avait tellement enthousiasmé, à l’époque, que je craignais d’être redondant. Mais NO ERROR, tout en conservant la hargne de « Rather Die Than Hear That » recèle encore plus de surprises soniques et de nouveautés ! Et l’écoute du Myspace m’a bien vite convaincu de rempiler ! L’impression générale de NO ERROR est celle d’univers plutôt SF voire proche du jeu vidéo, délimité par des nappes claires mais rythmé par des attaques noises sauvages.
Sur Rok’n’ram, il se permet de ressusciter les antiques boucles métalliques crossover façon Ministry and co avec des bidouillages nerdcore pour un résultat étonnant.
Encore plus loin dans « Musical Pirate », il greffe une mélodie asiatique à un rap mâtiné de saturations épileptiques.
Avec « Falling Star », nous tenons un hit presque parfait, entre big beat et voix tirée d’une cuve de clonage de mutants french touch, le tout soutenu par des nappes spatiales et ambiantes.
Mais nous avons aussi droit à notre lot d’agressions concentrées avec l’imparable « Dead Knight Night » qui chatouille le hardcore le plus démoniaque dans le rouge
Entre 2001 Odyssée de l’espace, Ministry, ATR, Aphex Twin ou encore un Venetian Snares dont le cerveau n’aurait pas été altéré par sa propre musique ou autres substances.
Toute la force de NO ERROR tient dans ce savant équilibre entre une violence compressée, des éclaircies planantes, des implants cinématographiques et des breaks toujours placés au rasoir. Véritable prolongement du meilleur du gros son 90 (crossover et big beat en tête) , Lewsor reprend, en plus, à son compte tout ce qui définit notre culture entre trash et pop : du film de zombies (dans le très ricanant « Street of the Deads »), aux James Bonderies « Industrial brass band », l’informatique, l’espace, les jeux vidéos, les pornos avec des clowns allemands (ha non, peut-être pas cet élément…). Tout cela aurait pu donner naissance à un joyeux foutoir mais NO ERROR parvient à conserver une évidence, une puissance et une clarté proprement dansante et jouissive.
Lewsor parvient ainsi à asséner un traitement de choc radical et salutaire à l’électro sombre en faisant voler les cloisons en éclat et en traçant sa voie propre. Le carnage est beau, le carnage est total, le carnage est joyeux !

URL : http://www.myspace.com/lewsor
Label : Audiotrauma
Artiste(s) : Lewsor

Permalink :