• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Ligne Claire - Ligne Claire [par Freak Show Factor - mai 2008]

Le nom de ce projet m’a tout d’abord interpellé. Je me suis amusé à deviner ce que cela cachait avant même d’écouter. Au premier abord, on imagine quelque-chose de minimal, d’épuré au maximum. Et puis on pense au contraire à une référence au noise, tel Hergé qui, avant de dessiner la ligne claire de son Tintin, gribouillait ses pages au crayon. Chacun dessine sa ligne claire quand son oreille entend un gribouillage sonore. Ca m’a toujours fasciné de penser qu’il y avait peut-être autant d’écoutes différentes qu’il y a d’oreilles. En découvrant le label qui se cache derrière, en l’occurrence Steelkraft Manufactory (la division CDR de Steelwork Maschine), j’ai pressenti la deuxième approche.

Environment.raw

Dans la lignée de Deuterror, nous restons dans une veine atmosphérique noise, mais beaucoup moins expérimentale, moins onirique, plus concrète que mentale. Les vrombissements, crissements, sifflements, interférences, grésillements, mugissements, tapotements, et autres sons familiers s’organisent dans des structures cycliques, pouvant même incorporer des schémas rythmiques lents et répétitifs. Le bla bla indistinct d’un discours féminin ou le son d’un jazzman au loin tel un voisin nous faisant chier tous les dimanches matins avec sa trompette me rappelle les états dépressifs où l’on accorde une attention particulière à ce brouhaha environnemental dans lequel on vit. Comme si on le découvrait et qu’on en était étranger. Une prise de conscience du monde présent. Un moment zen dépressif en quelques sortes.

Nous ne gardons du monde qui nous entoure qu’une ligne claire, évacuant instantanément toute information superflue de notre environnement, tout ces parasites polluant, pour ne retenir que le nécessaire et l’agréable.

On est devant une démarche inverse à la deuxième explication finalement. Ce projet décompresse notre perception de notre environnement pour nous en rendre un fichier Raw. C’est la troisième explication.