• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Mauri - Sweep generators [par Freak Show Factor - août 2015]

Après avoir passé la soirée dans ce bar bruyant, je me retrouve seul et livré à moi-même dans ces rues désertes. Elles me semblent si silencieuses. Mais bientôt, mon ouïe s’adapte. J’entends les rats et leurs petites griffes sur les pavés suintants. Je les devine jusqu’à ce qu’il y en ait un qui traverse juste devant moi. Je mentirais si je vous disais que je n’ai pas sursauté. Gros comme un ragondin. Il a fait une petite pause en se dressant sur ses pattes arrières pour me fixer l’air de dire - dégage, t’es pas en sécurité ici.

D’autres formes de vie s’agitent dans les containers à ordures. Je les entends grouiller dans les restes d’assiettes des restaurants. Des vers que j’imagine énormes et blancs. Les mêmes que ceux gesticulant dans cette charogne de chien qui m’a traumatisée enfant. Je me rappelle de l’odeur et je la compare à celle de cette rue aux murs jaunis par la pisse. - tu es suivi.

Un lampadaire sur deux est en état de fonctionner et diffuse une lumière jaune orangée. Certains clignotent en faisant ce bruit d’ailes de papillon dans un abat-jour. Les néons des devantures leur répondent en un crépitement électrique dans l’humidité de la nuit. Ce caractère chinois qui s’allume et s’éteint paraît créer une bonne blague pour qui sait lire les signes qui restent allumés. Ca fait bien marrer tout l’éclairage public. - tu es suivi et tu es trop bourré pour t’en apercevoir.

- un reflet argenté surgit sous ton nez, passe sous ton menton et te caresse la gorge. Tu es étendu, la tête sur le trottoir, le regard vide. Heureusement, tu ne sens pas grand chose. Tu entends juste ce fantôme s’enfuir avec les quelques billets que tu n’as pas bu. Je t’ai fait sursauter tout à l’heure mais je viens te tenir compagnie. Tu contemples cette rue et profites de ces derniers instants tandis que le sang remplace progressivement l’air dans tes poumons.

C’est un genre de safari paranoïaque que m’a fait ressentir cet album de Mauri qui mélange à merveille des ambiances industrielles et des sensations organiques, le tout structuré par des rythmiques assez techno pour faire flipper un dancefloor. Ca faisait longtemps, très longtemps que je n’avais pas goûté un travail aussi subtil capable de vous faire bouger compulsivement tout en faisant travailler votre imaginaire. Je ne connais pas le premier album de Mauri, mais cet album solo me donne envie de réparer cette erreur et de rejeter une oreille sur ses différentes collaborations et mix.