• Tu veux rencontrer des gens, te faire des amis, 3615 ma life
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez annoncer une soirée, un événements
    C'est par ici >>
  • Vous souhaitez nous faire parvenir une démo
    c'est par ici >>
  • Axess Code
    2 impasse des bartavelles,
    lot n°3,
    les cressantines,
    34920 le cres- France

Evénements

Tor Lundvall - Empty City [par Uranium - août 2006]

Peintre dans l’âme, Tor Lundvall a donné vie à ses tableaux en se métamorphosant en musicien. Les tableaux de cet artiste sont plutôt sombres, flous et très chargés en émotions. Voyons si son sixième album intitulé "Empty City" correspond à ses toiles. L’ambiance nous rappelle d’emblée les tableaux de Tor : elle est pesante et très obscure. Le chant instrumental est très aigu : c’est une longue plainte. On retrouve cette même ambiance tout le long de l’album. Si les morceaux sont plutôt calmes, ils sont loin d’être ennuyants. Au contraire, ils nous envoutent et nous propulsent dans le monde fantastique de Tor Lundvall. Dans l’un de ses derniers tableaux ("Sunset park oil on canvas"), on peut apercevoir un ciel bleu-orangé avec des personnages possédant des têtes d’animaux. On retrouve ce surréalisme dans les sons brumeux de cet album. A l’aide de cette douce musique, on peut se laisser rêver et entrer dans les tableaux de Lundvall. En outre, les vagues de synthés brumeuses nous font voguer pendant tout l’album... En effet, les longues plages atmosphériques nous hypnotisent délicatement. On peut très bien imaginer une ville abandonnée : un soleil descendant lentement au-dessus des bâtiments froids et isolés, jetant sa lumière orange et cramoisie à travers l’appartement où se trouve Tor Lundvall. Dès lors, le bruit sourd de la ville cesse et laisse place à la merveilleuse mélodie de Tor. C’est extremement apaisant. On comprend mieux les motivations qui ont poussées Tor Lundvall à composer cet album : subsistuer au bruit de la ville des sons reposants pour se sentir enfin seul. C’est donc ici que le titre de l’album prend tout son sens, une musique aussi pure est un vrai régal. Enfin, on peut s’imaginer dans un monde futur où règnerait l’harmonie et en ce sens cet album me fait penser à "2001 L’odyssée de l’espèce" de Kubrick. Mon seul regret est que cet album ne soit pas plus long (douze morceaux d’anthologie tout de même). Vous l’aurez compris, si vous êtes stressés à cause du bruit aliénant de la ville, le meilleur remède est sans doute d’écouter cet album qui est tout simplement extra-terrestre, laissez vous envahir par les ambiances mélancoliques de Tor Lundvall. En outre, je pense que si vous avez aimé la compilation "The other side" produite par Geska records, vous aimerez aussi cet album. Bref, "Empty City" est une pure merveille ! Enfin, allez voir les peintures de Lundvall pour mieux vous imprégner de cette ambiance magique ! Achetez cet album, il ne vous coutera que 12 euros ! Cet album est aussi un moyen de condamner notre société qui détruit une nature éphémère, sur son passage.

URL : http://strangefortune.com/
Label : Strange Fortune
Artiste(s) : Tor Lundvall

Permalink :